Susan Espejo

 

De parents philippins, Susan est née et vit à Genève. Dès l’enfance, le théâtre s’est révélé à Susan, avec la possibilité de jouer plusieurs rôles, de découvrir d’autres vies. Puis le mime est venu comme un déclencheur faire écho à son envie d’exprimer ses émotions sans paroles mais avec le corps. Carlos Martinez, mime espagnol, l’a initiée à cet art. Il lui a ouvert la porte de l’univers du silence théâtral.
Puis ce sont les professeurs de l’Ecole de mimodrame de Paris Marcel Marceau, dont Marcel Marceau lui-même, qui lui ont élargi l’horizon du théâtre corporel. Cette ouverture d’esprit et d’observation d’autrui était déjà présente durant ses études universitaires en sociologie, alors que le théâtre et le mime n’étaient pas encore une option de cheminement.

Enfin, le clown a embelli cette formation artistique avec sa cerise sur le nez. Martine Bührer a produit l’étincelle dans son coeur, puis Ami Hattab et Pina Blankevoort ont enflammé son désir d’être davantage que juste une comédienne : être un clown vrai, être une personne sincère, être une personne humaine, dans son jeu théâtral comme dans la vraie vie. Le clown a révélé son humanité, avec ses qualités comme ses défauts, et les a tournés en dérision. Le clown lui a rappelé d’être, plutôt que de faire et s’agiter. Juste être.

Le Collectif du Pif est né à la suite de cette formation de clown. Susan en est la co-fondatrice avec Rebecca Bonvin et Johane Féret. Depuis 2004, le Collectif du Pif crée plusieurs spectacles dans lesquels Susan a une part active, que ce soit sur les planches, à la mise en scène, en coaching, et/ou au niveau administratif : « Marche pas sur mes rêves… », « Coquillage et Crustacé », « Une tranche de Zoé », « Tékitoi ? », « Ich wünsche Love », « Irina, toujours rayonnante ! », « Toi, moi, le monde », « Ah Hou Cha Cha Cha ». Elle a été clown hospitalier de 2003 à 2006 dans les Hôpitaux Universitaires de Genève, ce qui lui a permis de rester confrontée à des cas de vie réels, à l’humanité et au monde particulier de l’hôpital.
Susan a également participé à diverses productions, dont « Silent Night » ou Noël en mime avec Carlos Martinez, « Les Fêtes de Nuit » à Versailles, ou « La Damnation de Faust » mis en scène par Olivier Py. En 2017, elle a joué dans une co-production de l’Orchestre de Chambre de Genève et du Théâtre Confiture,
« Le Carnaval des Animaux » de Camille St-Saëns, avec Gaspard Boesch à la mise en scène.