Make a Wish!

Entre-sort  / Transludisme déambulatoire

Agenda : Festival Au bord de l’eau  du 29 juin au 1er juillet 2018

Concept: Rashid Mili
Ecriture et jeu:  Rebecca Bonvin
Soutien clown : Alexandre Bordier
Costume : Samantha Landragin
Coiffe : Johannita Mutter
Créée par Rashid Mili pour le festival « NOWHERE 2015 » dans le désert de Castejon de Monegros, en Espagne.

« Merci d’avoir su immerger le public du festival week-end au bord de l’eau et les visiteurs du West World dans leur imaginaire grâce à ton personnage de voyante. Tous ceux qui ont eu la chance de passer quelques minutes avec toi, ont ressenti des émotions et sont ressortis de là différents. Ils ont vraiment vécu une expérience unique. Tu as su amener une touche de mystère et rendre magique ce lieux particulier du festival. » Nuno Pinto Festival Week end au bord de l’eau, Sierre

Le rideau de sa petite cabine de divination se lève, Rebecca, « Grande Transludiste », venue de loin…. est là.
Elle va répondre à toutes vos questions! … même à celles que vous n’aviez pas.
Avec son regard bleu pénétrant,  ses danses tribales, ses clés prophétiques, ses poudres et herbes aromatiques, Rebecca accomplira les rituels qui exauceront vos souhaits.
Laissez-vous emporter par la magie du Transludisme, avec humour, folie et poésie!

Tes yeux ne me voient que lorsqu’ils me transforment. Jodorowsky

Les souhaits ardents, mêlés à la magie, ont depuis toujours fait naître en nous l’espoir et le rêve.

Dans ma famille, on tire les cartes, on lit dans le marc de café et même dans la purée quand a plus de café… On s’adresse aux étoiles,  on parle aux anges et on prépare des potions pour attirer l’amour ou chasser les fonctionnaires.

« Make a wish » nous offre un moment mystique,  un moment de douceur, de l’inattendu et surtout des rires.

Peu importe le vrai ou le faux, Fantaisie reste le  Maître Mot.

Dans cette performance, nous sommes au coeur d’un théâtre et de ses origines que ne renierait pas Molière : Rebecca s’empare de la scène, telle celui qui littéralement saute sur le banc, saltimbanque de l’origine haranguant le public, dans un savant mélange de bravade et de séduction, afin de souffler le vent du rire et de la subversion, concentrant l’ambivalence de celle qui dénonce pour mieux rire, et qui rit pour mieux dénoncer.
C’est un théâtre qui fanfaronne et clame haut et fort« croyez moi, ne croyez pas tout ce qu’on vous raconte ! »

Une nouvelle discipline: Le Transludisme, forme artistique de divination, où le présent et le futur se (re)inventent à l’envi. Une manière particulière de révéler des actes psycho-magique

Articulé autour de rites, de croyances et des ritules magiques, elle invite le public à venir partager un moment de révélations uniques et inattendues et surtout plein de rigolade.

 

Fiche technique –  La cabine se déplace aisément. Ne supporte pas la pluie.
Si perfo de nuit, nous avons besoin d’un branchement éléctrique pour notre lupiote.

Contact : info@lecollectifdupif.com

 

Projet soutenu par la Fondation Engelberts
Crédit photos : Johan Perruchoud / www.goodwiine.com